Simulation de prêt immobilier – Comparaison de prêt immobilier

  • Home
  • Simulation de prêt immobilier – Comparaison de prêt immobilier

Simulation de prêt immobilier – Comparaison de prêt immobilier

  • août 24, 2019
  • By Admin: Azimut immobilier
  • Comments: Comments off

Les différents types de prêts immobiliers

Il existe aujourd'hui différents types de prêts immobiliers pour répondre aux besoins de chacun, notamment le type de logement et votre situation financière.

Le prêt immobilier classique

Le prêt immobilier traditionnel est établi de différentes manières avec une banque ou un établissement de crédit. Le délai de remboursement est variable et tend à se situer entre 20 et 25 ans, voire 30 ans. En règle générale: plus le montant du prêt est important, plus le montant du prêt est important; Cela permet à l'emprunteur d'acquérir de bons coûts pour un montant raisonnable de paiements mensuels. Le taux d'intérêt du prêt peut être fixe, variable ou flexible, en fonction des conditions déterminées avec la banque. Le montant minimum pour un prêt immobilier traditionnel est de 75 000 euros; par contre, il ne contient pas de limite maximale.

La banque que vous avez choisie pour votre prêt immobilier vous propose une offre de prêt en fonction de votre profil et de vos besoins. Vous êtes libre de l'accepter ou non dans un délai de 10 à 30 jours après réception par courrier.

En bon prêt

Ce type d’hypothèque a la particularité de permettre à l’emprunteur de rembourser les intérêts uniquement pendant la durée du crédit, c’est-à-dire pour une période maximale de 20 ans. En ce qui concerne le remboursement du capital, cela se fait entièrement à la date d'échéance, c'est-à-dire à la fin du prêt. Le montant des intérêts est déterminé dès la signature du crédit et reste inchangé jusqu'à la date d'échéance. il est en moyenne plus élevé qu'avec un prêt conventionnel.

Ce type de prêt s'adresse à quiconque souhaite financer un crédit-bail. Cependant, la banque ou l'organisme de crédit surveille régulièrement la solvabilité de l'emprunteur pour s'assurer qu'il peut rembourser le capital à la date d'échéance. De plus, il peut exiger que ces derniers aient un compte d'épargne exclusivement destiné au remboursement du dernier emprunt, tel qu'une police d'assurance-vie.

L'avantage est que l'emprunteur peut rembourser des montants inférieurs à un prêt immobilier conventionnel pour la durée du prêt et qu'il a plus de temps pour collecter les fonds nécessaires pour rembourser le prêt total à la fin de la durée. Dans le cas d'une attente d'héritage, par exemple, cette solution est généralement préférée.

Le plan d'épargne logement (PEL)

Le régime d’épargne-logement, plus connu sous le nom de PEL, est un compte d’épargne auquel l’emprunteur a souscrit. D'une durée de 4 ans, il verse des intérêts à son souscripteur et facilite la souscription d'un prêt hypothécaire à des taux attractifs. Le taux d'intérêt peut varier en fonction de la période d'ouverture du PEL. Le montant total du capital ne pourra excéder 92 000 euros et les remboursements du prêt pourront être étalés sur une période de 2 à 15 ans.

Le compte d'épargne logement (CEL)

Avec le compte d'épargne logement ou CEL, le bénéficiaire peut bénéficier d'un taux préférentiel pour acheter une maison ou réaliser des travaux immobiliers 18 mois après son ouverture. Le capital peut s'élever à 23 000 euros maximum et le remboursement entre 2 et 15 ans. Comme pour le PEL, le taux d'intérêt dépend de la période d'ouverture du compte.

Le contrat de prêt

Avec ce type de crédit, le bénéficiaire peut bénéficier d'un taux d'intérêt plus intéressant qu'un prêt conventionnel, notamment parce que l'emprunteur bénéficie d'APL ou d'Aids personnalisé aulogement, ce qui contribue à réduire le nombre de mensualités de l'hypothèque. De plus, le bénéficiaire ne doit pas nécessairement avoir une contribution personnelle. Cette forme de prêt est donc proposée par les banques et les organismes financiers ayant passé un accord avec l'État.

Le prêt à taux zéro (PTZ)

Ce type d'hypothèque s'adresse aux personnes disposant de moins de ressources et qui ne l'ont pas détenu depuis 2 ans. Il ne permet pas de financer un logement entier, car il ne s'agit que d'un pourcentage de la valeur, pour un montant ne pouvant dépasser 40%, ce dernier étant variable selon la région dans laquelle se trouve le logement. . Seules les banques et les institutions financières ayant passé un accord avec l'État peuvent proposer cette formule de prêt et uniquement pour permettre l'acquisition ou la construction d'une résidence principale.

Le prêt à l'adhésion sociale (PAS)

Ici aussi, ce type de prêt n’est accordé que par des banques et des établissements de crédit ayant passé un accord avec l’Etat et uniquement pour l’acquisition ou la construction d’une résidence principale. Aucune contribution personnelle n'est requise, mais contrairement à la PTZ, ce prêt peut financer la totalité du montant de la propriété, à l'exception des frais de notaire. Bien sûr, ce n'est que pour les personnes à faible revenu.

Comment obtenir une hypothèque?

Prendre un prêt n'est pas toujours aussi facile qu'on le pense. S'agissant de profiter de conditions financières avantageuses, c'est une autre histoire! Sachez qu’il est impératif d’avoir une réputation solide, viable et rassurante afin d’instaurer la confiance dans la banque ou le bureau de crédit pour lequel vous vous présentez. Pour vous guider au mieux, voici quelques éléments importants qui devraient constituer votre dossier.

La contribution personnelle

La contribution personnelle n'est pas systématiquement requise, tout le monde ne l'a pas. Néanmoins, une consommation inspire confiance et plus le montant est élevé, plus votre cas sera sérieux. Votre banquier sera rassuré car une bonne contribution prouve que vous êtes capable d'économiser et de vous engager à payer vos mensualités à temps, sans aucun problème.

Le taux d'endettement

Le ratio d'endettement est le calcul de tous vos paiements mensuels de crédit par rapport à votre revenu. Les banques et les établissements de crédit demandent systématiquement ce pourcentage et acceptent généralement une valeur allant jusqu'à 33%. En d’autres termes, le remboursement mensuel de votre prêt ne peut excéder un tiers du montant de votre revenu mensuel. Les banques sont très exigeantes avec les ménages à faible revenu en raison de leur plus grande vulnérabilité, mais elles sont moins exigeantes avec les ménages à revenu élevé et très élevé (avec une tolérance de 50% du taux d'endettement).

Vos revenus et leur durabilité

Pour vous accorder un prêt immobilier, un banquier a besoin de garanties fiables, notamment d’un revenu stable pour toute la durée de votre crédit. Si vous avez un emploi permanent, vous êtes plus susceptible d’obtenir un crédit que celui qui a un contrat à durée déterminée ou temporaire. Pour les entrepreneurs, ils ne peuvent obtenir un prêt qu'en justifiant des revenus plus élevés qu'un employé permanent. Enfin, n'oubliez pas que si vous avez un contrat permanent depuis plusieurs années, votre dossier sera pris plus au sérieux que lorsque vous débutez. Si vous attendez un an ou deux, vous pouvez parfois profiter d'un crédit moins cher.

Votre compte bancaire

Avant de décider d'accorder ou non un prêt immobilier, la banque ou l'établissement de crédit évaluera votre comportement bancaire. Si, malgré un manque de loyer et de crédit, vous avez des difficultés à terminer votre mois de manière positive, votre bilan pourrait ne pas inspirer confiance. Il est conseillé d'avoir des finances saines et contrôlées et, au mieux, un PEL; vous êtes alors sûr que vous serez pris au sérieux, écouté et répondu.

Les conditions de prêts pour l'immobilier

La durée de l'hypothèque

En fonction de votre ratio d'endettement, vous pouvez être obligé d'emprunter à très long terme pour obtenir des paiements mensuels moins élevés mais un crédit plus coûteux, ou dans un délai plus court pour des paiements mensuels plus élevés, mais un crédit moins cher. Le choix dépend de votre style de vie et des avantages qui vous conviennent le mieux: versements mensuels moins élevés pour obtenir plus d’argent par mois ou versements mensuels plus élevés pour rembourser votre prêt plus rapidement.

Coûts supplémentaires

Dans la plupart des cas, l’emprunteur doit souscrire une assurance-emprunt pour garantir son emprunt. Cette assurance peut couvrir la banque en cas de décès, de maladie ou d'invalidité. De plus, la garantie de chômage protège également l'établissement de crédit en cas de perte d'emploi.

En ce qui concerne les coûts d’application, ceux-ci sont inclus dans le TEG et ne représentent pas plus de 1,5% du coût du prêt. Cependant, essayez de négocier ce montant avec votre banque, surtout si votre dossier est solide et fiable.

Crédit immobilier et négociations de taux

Les taux de l'immobilier continuent de changer en fonction des années et des périodes. Aujourd'hui, ils sont autour de 25% en moyenne 25 ans. Ce taux actuellement bas est intéressant et, par conséquent, il est préférable et il est conseillé d’opter pour un prêt à taux fixe. Selon le marché actuel, lors de la signature du prêt, un taux fixe est défini; par conséquent, vous gagnerez quand la tendance sera basse. Si vous optez pour un taux d’intérêt variable au cours d’une telle période, il n’ya que le risque d’une augmentation du taux d’intérêt. Un taux d'intérêt variable est intéressant lorsque le marché augmente, car il vous permet de tirer parti des variations de valeur au fil des ans, souvent à votre avantage. Enfin, un taux de capitalisation offre l’avantage de pouvoir bénéficier d’un taux très bas au cours des premières années de votre activité de crédit; il peut ensuite augmenter sans dépasser un plafond qui sera fixé lors de la signature du contrat pour éviter les mauvaises surprises.

Ne vous précipitez pas avec la première offre qui vous est faite; comparer et négocier, vous obtenez des taux encore plus intéressants. Jouez au concours, vous ne pouvez que gagner!

Simulation de prêt immobilier – Comparaison de prêt immobilier
4.9 (98%) 32 votes