Crédit immobilier: taux fixes réduits!

  • Home
  • Crédit immobilier: taux fixes réduits!

Crédit immobilier: taux fixes réduits!

  • juillet 16, 2019
  • By Admin: Azimut immobilier
  • Comments: Comments off

Après une baisse en mars et avril, les taux hypothécaires en mai sont tombés à un niveau presque record en 2016. Ils ne devraient pas se redresser avant 2020.


iStock-Deagreez

Des taux d'intérêt plus proches de leur niveau historique

Plus que jamais, les emprunteurs ont toutes les cartes en main pour concrétiser leurs projets immobiliers, car l'opération est très intéressante d'un point de vue financier. La raison? Les taux d'intérêt sont toujours plus bas. Après avoir diminué en mars, ils ont chuté en moyenne à 1,35% en avril. Et la tendance s'est poursuivie même en mai, le profil de l'emprunteur ne représentant qu'un pourcentage de 0,95% sur 20 ans ou de 1,25% sur 25 ans avant la négociation. Entre mars (1,39%) et avril (1,35%), une forte baisse était déjà perceptible, juste au-dessus du record historique de 2016, avec une moyenne de 1,33%. Désormais, en regardant plus en détail, les prêts se négocient autour de 1,09% sur 15 ans, avec 1,27% sur 20 ans et 1,47% sur 25 ans. S'ils n'ont pas encore atteint leur niveau historique, les taux d'intérêt pour le premier semestre de 2019 sont qualifiés de "négatifs", à savoir qu'ils représentent un taux d'intérêt inférieur au niveau de l'inflation. Cela a été sans précédent depuis 1974 en jouant pour le onzième mois consécutif. Résultats: l'accès aux prêts hypothécaires n'a jamais été aussi facile et l'emprunt n'a jamais été aussi bon marché.

Les raisons d'une telle situation

Si le taux d'intérêt hypothécaire est si bas pour le moment, cela est dû à un certain nombre de facteurs. Le premier a trait à la concurrence entre banques. Les banques ont en effet compris qu'elles avaient tout à gagner en proposant des conditions de financement compétitives pour fidéliser et fidéliser leurs clients. D'autant plus qu'il est plus enclin que jamais à se battre pour le plus offrant. Cette guerre des prix fait également partie du "printemps de l'immobilier", une période traditionnelle au cours de laquelle les individus sont en train de réaliser leur projet immobilier qui doit se déplacer avant l'été. Dans ce contexte, l'hypothèque est mise en avant en tant que produit professionnel. Dans cet esprit, presque toutes les banques au mois de mai ont porté un coup supplémentaire à leurs taux d’intérêt. La deuxième explication réside dans les conditions de financement des banques elles-mêmes. Les banques centrales continuent de mener les politiques les plus favorables, telles que la BCE – la Banque centrale européenne – qui a déclaré que le taux directeur principal restait à 0%. En bref, les banques françaises aux taux les plus bas. Cela leur permet de refléter cette détérioration des conditions de crédit accordées à leurs clients. Mais les prix montent-ils encore rapidement? Rien n’est moins certain car la politique de la BCE ne devrait pas changer au cours de l’année. Les taux doivent ensuite rester très bas jusqu'à l'été 2020.