Crédit immobilier: pourquoi la réduction des taux d’intérêt se poursuit

  • Home
  • Crédit immobilier: pourquoi la réduction des taux d’intérêt se poursuit

Crédit immobilier: pourquoi la réduction des taux d’intérêt se poursuit

  • juillet 9, 2019
  • By Admin: Azimut immobilier
  • Comments: Comments off

Baisse des intérêts sur les obligations d'État = prix de l'immobilier plus bas!

Les taux de crédit ont atteint un nouveau record historique en mai. Mais maintenant il est temps pour ça Taux de prêt de l'Etat à 10 ans atteindre un nouveau niveau en juin, franchissant pour la première fois la barre de 0% pour atterrir dans une zone négative à – 0,002%. Le dernier record était de 0,10% en juillet 2016, une année au cours de laquelle les taux de crédit ont également atteint de nouveaux niveaux. celui-ci nouveau record résultat de la politique accommodante de la Banque centrale européenne (BCE) depuis quelques mois. Les banques préfèrent en effet fournir des liquidités aux particuliers, même à des taux d’intérêt très bas, au lieu de les placer à des taux négatifs avec la BCE, en particulier en France, le taux de défaut sur les crédits hypothécaires est le plus bas en Europe (0,1%) crédits impayés). le concurrence interbancaire Les banques étant particulièrement solides, elles doivent rester compétitives pour continuer à produire des prêts immobiliers importants et à faible risque. Tout cela réduit les taux de prêt.

Le crédit immobilier est plus stratégique que jamais pour les banques car il s'agit d'un moyen rentable et peu risqué d'investir leur argent. "

Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer.

L'intérêt hypothécaire devrait rester faible au cours des prochains mois

le les taux restent bas aussi longtemps que la BCE poursuivra sa politique. Dans le contexte actuel de rendement négatif ou très faible des obligations d’État, les obligations perdent de leur attrait, de même que d’autres investissements tels que les actions, qui sont plus volatils avec des rendements actuellement moins attrayants. "Tant qu'il n'y aura pas de marchés offrant une meilleure rentabilité ou un meilleur rapport rendement / risque qu'avec le crédit immobilier, la lutte pour le crédit se poursuivra, avec réductions de taux à la clépour les meilleurs profils en particulier, même si le potentiel de déclin à ce jour est encore limité ", prévient Jérôme Robin. Actuellement, les politiques offensives des banques profitent principalement aux meilleurs profils." Les banques se concentrent sur tous les clients haut de gamme, même avec un retour sur crédit initialement faible en raison de taux très bas mais avec un risque proche de zéro et un remboursement plus rapide, donc de l’argent pouvant être placé de nouveau dans 10 à 15 ans … ", a déclaré Sandrine Allonier, porte-parole du courtier en crédit.

Vidéo: les taux de prêt se stabilisent à un niveau bas

Crédit hypothécaire: le taux d'intérêt moyen atteint 1,45% sur 20 ans

Au début du mois de juin, différentes banques ont encore abaissé leurs taux, les portant à 0,20%, en privilégiant parfois certaines échéances, certaines professions (professions libérales et fonctionnaires) ou en fonction du niveau de contribution du bailleur de fonds immobilier. Toutefois, selon Youfinancer, une banque a augmenté son taux d'intérêt du crédit de 0,10% sur les groupes aux revenus les plus bas (moins de 40 000 € pour une personne, moins de 50 000 € pour un couple). Taux moyen de 1,25% sur 15 ans, 1,45% sur 20 ans et 1,65% sur 25 ans, avec des taux record négociés pour les meilleurs profils à 0,30% sur 7 ans, 0,50% sur 10 ans, 0,60% sur 15 ans, 0,80% sur 20 ans et 1,10% sur 25 ans. "Les banques recherchent (…) des prêts à la même clientèle, aux emprunteurs les plus rentables et les moins risqués. C’est cette concurrence qui conduit à nouvelles baisses de taux d'intérêt À propos des meilleurs profils dans ce contexte, même avec peu de marges, le crédit immobilier est rentable pour les banques, mais le prélèvement direct de revenus est essentiel pour tirer parti des meilleures conditions ", conclut Sandrine Allonier.

Chiffre clé

En juin, les banques ont abaissé leurs taux de crédit à 0,20%, une baisse qui profite aux meilleurs profils d’emprunteurs.